Leslie Moquin

À propos

Ateliers

Projets

Contact

News

Hasta Abajo !

Hasta Abajo ! est un travail mêlant photographie et vidéo, commencé en 2016 lors d’une résidence de création avec l’Alliance française de Bogota en Colombie (avril - mai 2016).

 

Il a été exposé à l’Alliance française de Bogota (mai - juillet 2016), lors du festival Circulation(s) au 104 à Paris, au siège d’ARTE à Isssy-les-Moulineaux (janvier -février 2017), au MAMBO (musée d'Art moderne de Bogota / mai - juillet 2017) et aux Rencontres d'Arles (Territorio - Arles en Bogota / soirée Oh Latina ! - juillet - septembre 2017).

 

Ce projet a bénéficié du soutien de l’Alliance française de Bogota, de l’ENSP d’Arles, d’Arte Actions culturelles ainsi que de la Cité internationale des Arts de Paris.

"On les appelle par leur noms : El Dragon, El Supersonico, El Gran Lobo, El Condor, El Gran Fidel… De Carthagène à Barranquilla, de Mompòx à San Baisilio de Palenque, les Picòs rugissent dans les quartiers populaires de la région des Caraïbes colombiennes. Monumentaux, colorés, exultants, ils sont les figures tutélaires des soirées où l’on vient boire et danser chaque fin de semaine, au son des soukous africains, des rythmes palenqueros et de la champeta. Leur identité est aussi visuelle : chaque Picò se pare d'images de force et de puissance (animaux sauvages, tank, hommes d'affaires...). Ce sont des peintres, passés maîtres dans l'art picotero, qui leur donnent leurs couleurs. La veine est naïve, les teintes sont saturées, fluorescentes : les Picòs doivent se voir dans la nuit.

 

Icônes d’une contre-culture afro-caribéenne et d’une certaine fierté des afrodecendientes c’est en suivant leurs traces que j’ai abordé le territoire Caribéen. Loin des clichés du paradis tropical, c’est une région riche de son métissage qui se dessine dans la chaleur et la moiteur de l’air ambiant. Ici, le merveilleux trouve sa place dans le quotidien : dans la lumière et les couleurs si singulières qui façonnent le territoire et dans le rythme enfiévré des Picòs qui fait battre le pouls de la nuit."